Les opérateurs MVNO devraient lancer la 4G selon l’Autorité de la concurrence

Les opérateurs MVNO devraient lancer la 4G selon l’Autorité de la concurrence

Un avis, selon lequel les opérateurs MVNO, opérateurs de réseau mobile virtuel, devraient pouvoir se lancer dans la 4G, a été rendu par l’Autorité de la concurrence.

L’Autorité de la concurrence est une autorité administrative indépendante qui veille au libre jeu de la concurrence et régule son fonctionnement. Elle a rendu ce lundi 21 janvier un avis selon lequel les opérateurs MVNO, qui n’ont pas leur propre réseau, devraient pouvoir proposer des offres commerciales 4G.

Il est donc demandé aux opérateurs mobiles 4G de se rappeler leurs engagements pris devant l’Arcep, gendarme des télécoms.  « Dans un contexte marqué par une forte baisse des prix et l’arrivée de la 4G, il est indispensable que les conditions qui leur sont faites par les opérateurs hôtes leur permettent dès à présent, de bâtir des offres attractives » a ainsi déclaré l’Autorité de la concurrence.

Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Telecom , qui ont une licence 4G, se sont en effet engagés devant l’Arcep à ne pas restreindre la liberté commerciale des opérateurs MVNO, d’accepter les demandes d’accès qu’ils pourraient émettre, à conditions qu’elles soient raisonnables, et de garder des tarifs abordables.

C’est l’association Alternative Mobile qui a contacté l’Autorité de la concurrence car elle s’inquiétait des pertes de clients importantes que subissent les MVNO depuis l’arrivée sur le marché de Free Mobile, opérateur qui a provoqué de grands bouleversements du marché télécom.

L’Autorité de la concurrence a réagit avec cet avis et souligne que « les engagements des quatre opérateurs de réseau, doivent, en toute rigueur, s’appliquer avant même le lancement des premières offres commerciales 4G. Les MVNO doivent en effet être en mesure de proposer leurs offres dans les mêmes délais que leurs hôtes ».

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here