La première usine de fibre optique en Afrique sera japonaise

La première usine de fibre optique en Afrique sera japonaise

Le géant japonais Furukawa Electric, troisième fabricant mondial de fibre optique vient d’annoncer qu’il allait investir pas moins de 8 millions de dollars dans la construction d’une usine de câbles en fibre optique à Tanger, au Maroc. Cette usine sera tout simplement la première usine de fibre optique sur le continent africain.

 

 

Un marché très prometteur

 

                C’est le site d’informations nippon Nikkei Asian Review qui vient de sortir cette information. Pour l’instant, aucune date n’a été communiquée mais Furukawa Electric a bel et bien la volonté de s’implanter au plus vite. En effet, le marché africain est plus que prometteur. Il suffit de voir la multiplication des demandes en infrastructure de télécommunications pour le comprendre et Furukawa Electric l’a bien intégré et compte devenir le premier industriel de son secteur à produire des câbles optiques en Afrique.

 

Les chiffres confirment d’ailleurs cette croissance de la demande en fibre optique pour les années à venir. En Afrique et au Moyen-Orient le réseau devrait passer de 18 à 32 millions de kilomètres à l’horizon 2018, soit une hausse de 80%.

 

Pour commencer, le fabricant japonais compte fournir ses câbles aux compagnies de télécoms en Afrique et en Europe avant de se lancer dans la fabrication des connecteurs pour fibres et d’autres composants annexes.

 

Une production augmentée de 30%

 

                L’usine marocaine devrait assurer l’étape finale de fabrication des câbles à partir d’éléments bruts de fibres amenés des usines américaines et japonaises du groupe. L’usine de Tanger devrait permettre à Furukawa Electric d’augmenter sa capacité de production de 30%.

 

Après avoir investi en Colombie en 2014 Furukawa affirme une nouvelle fois sa volonté de développer son business dans le monde entier. Aujourd’hui le groupe contrôle près de 10% des parts de marché mondial de la fibre optique derrière l’Italien Prysmian et l’Américain Corning.

 

 

                Cela ne fait aucun doute que la construction de cette nouvelle usine va aider Furukawa Electric à prendre de l’avance sur ces deux principaux concurrents en ce qui concerne le marché  africain. D’ici quelques semaines il est d’ailleurs très probable que Prysmian et  Corning annonce eux aussi des investissements similaires : une bonne nouvelle pour le développement des communications en Afrique.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here