La Fibre optique se développe de plus en plus rapidement en France

La Fibre optique se développe de plus en plus rapidement en France

La dernière édition de l’Observatoire du très haut débit de l’ARCEP vient d’être publié ce vendredi 4 décembre et les conclusions sont plutôt encourageante : le développement de la fibre optique s’accélère sur tout le territoire français.

 

 

Un bon de 57%

 

               Les abonnements à la fibre optique, aussi appelé FTTH, ont augmenté de 57% en un an. « Le nombre d’abonnement FTTH représente désormais 25% du nombre total des logements éligibles FTTH, en croissance d’1 point en un trimestre et de 3 points en un an » nous explique l’ARCEP. Si cette croissance continue à ce rythme, le nombre d’abonnements très haut débit devrait très vite atteindre les 4 millions.

 

C’est une très bonne nouvelle car la FTTH est la technologie la plus rapide et la plus performante en terme de débit offert aux clients. Ce n’est pas moins d’1 255 000 foyers qui étaient abonnés en FTTH à la fin du 3ème trimestre 2015. La combinaison des efforts techniques des opérateurs de réseaux et des efforts commerciaux des différents fournisseurs d’accès à Internet porte enfin ses fruits.

 

L’éligibilité elle aussi en plein croissance

 

               Les utilisateurs ont aussi de plus en plus le choix entre plusieurs offres. « Dans environ 3 millions de logements, soit environ 60% des logements éligibles au FTTH, au moins deux opérateurs sont en mesure de commercialiser des offres à très haut débit en fibre optique » précise l’ARCEP.

 

Si près de 4 millions de logements sont abonnés au très haut débit, ce sont en fait 14,2 millions de foyers qui sont éligibles et les déploiements se portent très bien. En effet, 21% des lignes éligibles ont été créées sur l’année, soit pas moins de 2,5 millions de lignes.

 

Finalement, le dernier point intéressant mis en avant par le rapport de l’ARCEP est le développement des réseaux d’initiative publique, cofinancés par l’Etat et montés par les collectivités dans les zones qui n’intéressent pas les opérateurs privés. A titre d’exemple, sur les 5 millions de lignes éligibles à la fibre optique, 734 000 l’étaient via un réseau public au dernier trimestre.

 

 

               Tout cela s’inscrit dans le cadre du plan France Très Haut Débit qui doit développer la présence de la fibre optique en France. Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a d’ailleurs demandé l’été dernier aux opérateurs de déployer à l’horizon 2022 les réseaux jusqu’à l’abonné dans la zones les plus denses du territoire.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here