La fibre optique facilite le transport de données

La fibre optique facilite le transport de données

Le temps des ordinateurs gourmands en énergie sera bientôt résolu. Ils perdront par pour autant leur nouvelle performance voir ils la dépasseront. Tel est le projet « PhotoTrot » des chercheurs de l'Institut Fraunhofer pour la fiabilité et la micro-intégration et leurs 17 partenaires.

« PhotoTrot » est un projet entre les chercheurs de l'Institut Fraunhofer et 17 partenaires du milieu de l'industrie et de la recherche. Il a pour but de rendre toujours plus performants les ordinateurs et moins gourmands en énergie. PhotoTrot est financé à une hauteur de neuf millions d'euros par l'Union Européenne.

Transport en énergie : réduire la demande en énergie

Les plus gourmands en énergie sont les centres de données. Pour le traitement de ses données, les fermes de serveurs de Google consomment 260 millions de watts soit l'équivalent de la consommation d'une ville de 200 000 habitants. Grâce au projet PhotoTrot, coordonné par l'IZM, la demande énergétique devrait diminuer de 50 % tout en augmentant les performances de liaisons de données optiques à deux térabits par seconde.

Avec la fibre optique comme solution, la consommation en énergie peut être réellement réduite. Le cordinateur du projet, Tolga Tekin, chercheur de l'Institut Fraunhofer (IZM) explique que « l'innovation dans ce projet réside dans la synergie que nous recherchons entre les composants unitaires, que nous combinons dans un concept de recherche ».

Pour rendre fiable la connexion de données par la fibre optique, les chercheurs développent trois démonstrateurs de communication de différents niveaux : un circuit imprimé, entre circuits imprimés, et d'un rack à l'autre. Enfin une autre partie du projet a pour but de développer des solutions monomodes : intégration de puces optiques sur un circuit imprimé, tout à fait adaptable au  très haut débit.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here