Grand Paris Express et numérique : la SGP lance un appel à manifestations d’intérêt

Grand Paris Express et numérique : la SGP lance un appel à manifestations d’intérêt

La Société du Grand Paris (SGP) a lancé le 5 décembre 2013 un appel à manifestations d’intérêt (AMI) pour l’infrastructure numérique du futur métro automatique qui desservira l’Ile-de-France à l’horizon 2030.

Pas de substitution aux opérateurs

Le projet de la SGP est de rendre Internet accessible aux entreprises et aux usagers grâce à l’installation de centaines de kilomètres de réseaux de fibres optiques. « L’objet [de cet AMI] est de nous aider à bien définir les composants de l’infrastructure numérique », a fait savoir Étienne Guyot, président du directoire de la SGP. « Mieux appréhender l’environnement pour faire émerger une plate-forme d’informations ouverte aux voyageurs et aux entreprises. »

Les différents axes de réflexions déployés concernent le déploiement des câbles optiques et la préinstallation des locaux techniques opérateurs le long du tracé du métro, le déploiement de datacenters dans ou près des gares, les infrastructures mutualisées pour les réseaux mobiles (4G a minima), les réseaux de communication indoor aux gares, de type WiFi.

Jérôme Coutant, responsable numérique, a bien précisé qu’il ne s’agissait pas de se substituer aux opérateurs télécoms : « Les opérateurs nous diront s’ils souhaitent participer [au déploiement de l’infrastructure] et comment. »

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here