France Télécom-Orange et SFR s’engagent à couvrir l’Ile-de-France en réseau optique

France Télécom-Orange et SFR s’engagent à couvrir l’Ile-de-France en réseau optique

L'Etat, la région Ile-de-France et les opérateurs France Télécom-Orange et SFR ont signé lundi 8 avril une déclaration commune qui engage à déployer la fibre optique, pour atteindre une couverture totale des foyers et des entreprises d'Ile-de-France à l’horizon de 2020.

L'ambition est de faire bénéficier de services très haut débit par fibre optique à 100% des foyers et des entreprises franciliens à l'horizon 2020. "La réussite de cet objectif sera obtenue grâce à la conjugaison des efforts publics et privés", indique le communiqué commun. L’accord entre les deux opérateurs de télécommunications ouvre la voie à la signature de conventions à l'échelle départementale. Ces conventions permettront d'optimiser l'articulation des investissements privés et publics.

L’objectif est de taille : faire de L'Ile-de-France la première région entièrement fibrée d'Europe. Les deux opérateurs visent la couverture en fibre optique de 89% des foyers franciliens, soit 4,7 millions de foyers, d’ici à 2020. La déclaration commune signée précise que "les réseaux seront ouverts aux autres fournisseurs d'accès grâce aux offres de gros de chaque opérateur ». L’opérateur Numéricable propose déjà la fibre optique en Ile-de-France.

Dès lors qu’un opérateur s'engage à déployer la fibre optique sur une commune, il a cinq ans pour démarrer les travaux de raccordement. L’Ile-de-France sera divisée en trois zones, pour son raccordement en fibre optique.

Dans les zones où la densité de la population est suffisante pour permettre la concurrence, chaque opérateur sera autorisé à déployer son  propre réseau de manière indépendante. A titre d’exemple, France Télécom-Orange pourra couvrir 198 communes et SFR en fibrera 122.

Les zones où la densité de population est la moins importante ne seront pas équipées en fibre optique via des investissements privés. Ce sont les collectivités départementales qui déploieront des réseaux mutualisés de fibre optique jusqu'au domicile des particuliers, sous la forme de réseaux d'initiative publique départementaux, avec le soutien financier de l'État et de la Région à travers son Plan Fibre de 150 millions d'euros.
 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here