Arrivée prématurée de la fibre optique en RDC

Arrivée prématurée de la fibre optique en RDC

Une connexion  dans quelques jours serait à prévoir en RDC (République Démocratique du Congo). Des tests on été fait par le Français Alcaltel-Lucent et se seraient avérés concluant.

L’installation de la fibre optique dans les Provinces du Congo serait déjà envisagée avec la finalisation des travaux de Muanda (Bas -Congo). Un lancement a déjà eu lieu ce week-end à l’aéroport de N’Djili pour la deuxième phase de connexion de la fibre optique dans l’axe de Kinshasa-Kasumbalesa.

L’objectif serait une connexion nationale d’ici cinq ans, et cela à partir du point d’atterrissage de Muanda. La cérémonie de lancement a été lancé le samedi 30 mai dernier à l’aéroport international de N’Djili. Le premier ministre Matata Ponyo Mapon aurait fait le déplacement au nom du président de la République.

L’arrivée de la fibre optique fournirait au peuple congolais  un meilleur accès aux Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (TIC). 215 millions USD de l’Exim Bank chinois. Une distance d’environ 3500 kilomètres de la fibre optique serait à introduire et passerait par les provinces du Bandundu et les deux Kasai.

Selon le ministre de Postes, Téléphones et Nouvelles technologies de l’information la seconde phase de la fibre optique serait la plus importante. Elle relierait l’Est et l’Ouest du Congo. Le coût de ses travaux serait estimé à 221 millions de dollars américains et exécuté par l’entreprise chinoise CITCC.
L’ambassadeur de la Chine en RDC Wang Yingwu, était également présent lors du  lancement de la seconde phase et se serait félicité du « partenariat sincère » entre Pékin et Kinshasa.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here