Une fibre optique relie Ghana, Togo et Burkina Faso

Une fibre optique relie Ghana

Le 28 juin dernier, au Togo, à Cinkassé a eu lieu la cérémonie du lancement officiel de la liaison par fibre optique qui reliera les états africains du Togo, du Ghana et du Burkina Faso. Une interconnexion par fibre optique réalisée par les opérateurs Vodafone Ghana, Togo Télécom et Onatel-SA (Burkina Faso).

 

Jacques Arsène Louari, directeur Réseaux au Burkina Faso, a commenté l'importance de ce projet pour la société Onatel-SA. La qualité de la communication entre les pays sera largement améliorée. Une nécessité puisqu'elles étaient particulièrement difficiles malgré la proximité de ces pays sur le plan géographique.

L'accès internet des abonnés burkinabès sera aussi améliorée et la fibre optique permettra une diversification des accès du réseau du Burkina Faso aux câbles sous-marins.

« L’interconnexion est une condition sine qua non à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, surtout pour un pays enclavé», précisera Jaouad Hmamed, le directeur général par intérim de ONATEL-SA.

La représentante du ministre de l'économie Numérique burkinabè, Lucie Ouangraoua, a elle aussi salué l'interconnexion par fibre optique de ces trois pays en soulignant qu'il s'agit « d'une étape importante dans l'histoire du développement des télécommunications dans notre sous région ».

Une étape qui s'inscrit, entre autres, dans l'engagement pris lors du sommet « Connecter l'Afrique » de Kingali (Rwanda) en 2007 de connecter  toutes les capitales africaines.

Niveau équipement, l'installation a une capacité de 350 Gigagbits comme l'explique Assoki Baham, chef de département système de transmission de Togo Telecom. Les câbles des trois pays se rejoignent sur un site de Togo Telecom qui a en charge la maintenance de l'interconnexion et du réseau.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here