L’Internet ne fonctionne plus en Algérie depuis plusieurs jours

L’Internet ne fonctionne plus en Algérie depuis plusieurs jours

Depuis le jeudi 22 octobre, le trafic internet est perturbé en Algérie. En cause ? La coupure d’un câble sous-marin à fibre optique reliant la ville d’Annaba à Marseille. Retour sur la situation en Algérie.

 

 

La coupure d’un câble reliant Annaba à Marseille

 

               « Algérie Télécom informe ses clients qu’une coupure sur le câble sous-marin à fibre optique reliant Annaba à Marseille est survenue, ce jeudi 22 octobre, à 12h43. Les investigations ont permis de localiser la coupure à 15 kilomètres au large de Annaba » précise Algérie Télécom dans un communiqué publié dans l’après-midi du 22 octobre.

 

C’est le bateau du consortium international MECMA qui est chargé des travaux de réparation du câble sous-marin. Même si la réaction d’Algérie Télécom ne s’est pas fait attendre, la coupure devraient durer plusieurs jours. En effet, comme le précise le groupe, « le bateau doit d’abord localiser le lieu exact de la coupure, on espère que les conditions météorologiques seront favorables, nous avons eu un incident pareil en 2009. La réparation a duré sept jours ». C’est pour cela qu’une cellule de crise a été immédiatement composée, regroupant des cadres dirigeants d’Algérie Télécom, ils seront chargés d’informer leurs clients sur l’évolution du problème.

 

Un problème financier

 

               Après plusieurs jours de coupure de réseau, Azouaou Mehmel, le PDG d’Algérie Télécom a tenu ce dimanche 25 octobre une conférence de presse pour répondre à de nombreuses questions suscités par ce problème qui n’est toujours pas réglé. Précisons que ce n’est pas moins de 81% du trafic internet vers l’international qui transite par la câble reliant Annaba à Marseille.

 

« On a un deuxième support reliant Alger à Palma. Nous avons augmenté ses capacités à deux reprises et il est passé de 2,5 à 10 GB puis à 80 GB unilatéralement. Pour des considérations purement techniques, nous ne pouvons plus le faire ! C’est plus facile de le faire dans le cadre d’un consortium que dans un cadre bilatéral avec un opérateur historique. Sur Palma, l’opérateur historique impose des prix cinq fois plus élevés que les prix des autres opérateurs avec lesquels nous sommes en relation pour le câble reliant Annaba à Marseille » a expliqué Azouaou Mehmel.

 

 

               La situation en Algérie devrait s’améliorer d’ici la fin de cette semaine. Alors que l’internet a du mal à se développer de l’autre côté de la Méditerranée, la faiblesse des infrastructures ne permet pas d’accélérer ce déploiement. Le problème le plus important est le manque de moyens comme l’explique Azouaou Mehmel, « je peux faire une sortie de chaque ville vers une ville européenne ou américaine mais ça a un coût ! ».

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here