Le très haut débit à Cuba ? Oui, mais 4,5 dollars de l’heure

Le très haut débit à Cuba ? Oui

La petite île des Caraïbes a récemment fait son entrée chez les pays disposant de très haut débit. Mais l'accès n'est pas encore exactement au point et les habitants doivent payer cher pour pouvoir bénéficier d'internet.

Le très haut débit uniquement dans les cyber-cafés

Afin de permettre à ses habitants de se connecter sur internet à très haut débit le gouvernement a doté l'île de 118 cyber-cafés qu'il gère. C'est le seul moyen d'avoir une connexion décente pour les habitants qui sont devenus adeptes de ces lieux depuis leur ouverture, en juin 2013.

C'est une nouveauté dans le pays qui a le taux de pénétration de connexion internet parmi les plus bas de l'hémisphère nord. Certains habitants n'avaient encore jamais vu des sites aussi connus que Google et Youtube.

Le très haut débit a un prix

Les cyber-cafés gérés par le gouvernement rapportent gros à l'Etat. La connexion y coûte 4,5 dollars de l'heure, une somme énorme pour un pays aussi pauvre. En moyenne, un ouvrier gagne 20 dollars par mois et internet reste un luxe peu abordable.

Ce qui étonne, en plus du prix, c'est le nombre d'ordinateurs connectés : si le gouvernement a ouvert 118 cyber-cafés, ils sont loin d'être semblables aux cyber-cafés européens avec 10 ou 20 ordinateurs. Pour l'ensemble de ces cuber-cafés ce sont 419 ordinateurs qui sont accessible, soit une moyenne de trois ordinateurs par salle.

Un nombre largement insuffisant pour une île qui compte 11 millions d'habitants. Le gouvernement en a conscience et a déjà des projets pour ouvrir de nouvelles salles et permettre à plus de personnes d'accéder à internet.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here