Le Maroc élabore sa stratégie pour le développement de la fibre optique

Le Maroc élabore sa stratégie pour le développement de la fibre optique

Conscient des immenses retombées économiques engendrées par le déploiement de la fibre optique, le Maroc élabore actuellement sa stratégie en la matière. L’objectif est de couvrir 50 % de la population d’ici 15 ans.

Choisir un modèle de déploiement

« Le haut débit est une infrastructure essentielle pour la compétitivité du Maroc et les politiques publiques doivent promouvoir un environnement favorable à l’investissement », avance Didier Lévy, directeur au sein du cabinet Arthur D. Little. Présents lors de la 5e édition du FTTH Council Mena, qui s’est tenue à Marrakech en novembre, les consultants du cabinet de stratégie ont formulé ses recommandations pour le déploiement de la fibre au Maroc.

Le pays va en effet devoir choisir son modèle d’infrastructure global, son modèle de déploiement ainsi que son modèle de financement. Rabat ne pourra pas couvrir les zones denses, moyennement denses et rurales dans le même temps. Tout comme le Maroc devra trancher entre un financement public, privé ou hybride.

L’objectif est de taille. D’ici 15 ans, le Maroc escompte avoir couvert 50 % de sa population avec un débit supérieur ou égal à 100 Mbit par seconde. Cet investissement devrait permettre la création d’emplois, de stimuler l’économie et de développer en particulier les petites et moyennes entreprises.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here