Le haut débit en Italie : un plan à 6 milliards d’euros

Le haut débit en Italie : un plan à 6 milliards d’euros

Le gouvernement italien lance un plan d’accès au très haut débit à hauteur de 6 milliards d’euros d’ici à 2020. La fibre, une priorité nationale pour la troisième économie européenne, qui accuse un retard en matière de numérique.

L’Italie, mauvaise élève du numérique en Europe

À Rome, le gouvernement italien a signé hier un projet de 6 milliards d’euros censé permettre aux opérateurs du pays de déployer un réseau à haut débit, conforme aux objectifs de l’Union Européenne. L’objectif ? Assurer un débit de 30 mégabits/s pour la totalité de la population et une couverture à 100 mégabits/s pour la moitié des utilisateurs d’ici cinq ans.

Le ministre de l’Industrie, Federica Guidi a notamment déclaré que ce  projet était de « donner au pays des infrastructures numériques, des autoroutes numériques comparables à celles de tous les autres pays européens. » Le lancement du plan très haut débit intervient avec deux années de retard comparativement à celui de la France et l’Italie se classe 28ème sur les 34 pays de l’OCDE en matière d’accès au haut débit. En effet, seuls 21% des foyers italiens sont équipés d’un internet « rapide » rappelle la Commission européenne. Par ailleurs, un italien sur trois n’a jamais utilisé Internet …

De leur côté, les opérateurs italiens – Telecom Italia, Vodafone Italia – se frottent les mains. Telecom Italia prévoit d’investir 10 milliards d’euros sur les trois années à venir, dans la 4G et près de 3 milliards d’euors sur la seule fibre optique.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here