L’Afrique Centrale lance un programme d’installation de la fibre optique

L’Afrique Centrale lance un programme d’installation de la fibre optique

Une réunion ministérielle s’est achevée à Brazzaville dans le cadre du programme Backbone (CAB)  pour le déploiement de la fibre optique en Afrique centrale. 

Un puissant atout de développement

Le projet CAB imaginé et décrété au Tchad en 2007 lors du sommet des Chefs d’États de la CEMAC (Centre Afrique, Cameroun, Congo, Guinée Équatoriale et Tchad), est un programme qui œuvre pour le ralliement des réseaux de télécommunications des pays de la CEMAC ainsi que ceux de la CEEAC (Angola, Burundi, République démocratique du Congo São Tomé et Principe).

Soutenu par la Banque Mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), la Banque islamique de développement, ainsi que l’Union africaine (UA), le projet s’est développé en plusieurs étapes. Les premières consistaient à équiper les pays membres en ressources humaines qualifiées, financières et techniques.

La réunion qui s’est tenue à Brazzaville facilite l’installation et la coordination des infrastructures de télécommunications en fibre optique dans les pays d’Afrique Centrale. Puissant atout de développement par la vitesse de débit qu’elle offre, elle réduira les coûts des services de télécommunications et d’Internet.

L’objectif de Thierry Moungala, ministre des Postes et Télécommunications, est d’assurer l’intégration des économies et d’harmoniser les objectifs stratégiques des pays de la sous-région. 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here