La seconde phase du projet national de fibre optique au Kenya est lancée

La seconde phase du projet national de fibre optique au Kenya est lancée

Les travaux de la seconde phase du projet d’installation de l’infrastructure nationale de fibre optique (NOFBI) ont été lancés au cours de la cérémonie présidée par Fred Matiangi, le secrétaire de cabinet du ministre des Technologies de l’Information et de la Communication. L’objectif de ce projet est de faciliter les communications entre les différents Comtés du pays et améliorer la qualité des services publics.

Développer les services publics et favoriser l'emploi

Au travers du projet NOFBI, qui est évalué à environ 53 millions d'euros, le gouvernement voudrait dynamiser la fourniture, dans le comté d'Imbu, de certains documents publics tels que la carte nationale d’identité, les certificats de naissances et de décès, etc. D’autres avantages comme la création d’emploi pour les jeunes sont également en perspective avec l’arrivée de la fibre optique dans le Comté d'Imbu, qui est visé par cette deuxième phase.

La construction du NOFBI est gérée par Telkom Kenya et Huawei. Elle est financée conjointement par le gouvernement kenyan et par un prêt du gouvernement chinois. Les travaux devraient s’achever dans la totalité du pays d'ici à la fin 2015. Actuellement, 29 Comtés sur 47 sont déjà reliés à la fibre.

source

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here