La fibre optique au cœur des convoitises au Maroc

La fibre optique au cœur des convoitises au Maroc

 

Alors que 6 millions de clients bénéficient d’une couverture haut débit, seulement 900000 ont l’ADSL. La question est de savoir quand et comment le Maroc va se lancer dans le très haut débit. 

 

Une domination qui pose question

Sur le marché de l’ADSL, Maroc Telecom possède 99% des parts. Cet opérateur historique a donc une longueur d’avance par rapport à la concurrence, d’autant plus qu’une décision de dégroupage ne permettrait pas au marché de s’autoréguler instantanément.

Cependant, il existe toujours une forte disparité entre l’ADSL et la 3G. Le trafic émanant de l’ADSL est 10 fois supérieur à celui qui émane de la 3G, et couvre tout le pays, quand la 3G ne dépasse pas 60%. L’objectif est de parvenir à connecter 50% des foyers marocains à très haut débit, objectif pour lesquel il faudra consentir d’importants investissements. C’est dans cette perspective que Maroc Telecom et Méditel dirigent des opérations pilotes à Rabat et Casablanca.

En dépit des efforts fournis par Méditel, c’est Maroc Telecom qui a conduit la majorité des investissements comme le confirme un cadre d’IAM : « L’Etat ne nous a jamais fait de cadeau. A titre d’exemple, nous payons chaque année depuis 20 ans près de 100 millions de DH sous forme de taxes aux collectivités locales pour l’occupation du domaine public ». 

Source

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here