Ghana : nouvelle directive pour sécuriser le réseau de fibre

Ghana : nouvelle directive pour sécuriser le réseau de fibre

Une nouvelle directive visant à réduire les risques de coupures sur le réseau vient d'être décidée par le gouvernement au Ghana. Désormais, les entreprises de Bâtiments et travaux publics (BTP) devront apporter une attention toute particulière aux installations en fibre lors de chantiers.

Sécuriser les investissements

Préconisée et signée par le ministre des Routes et des Autoroutes, Alhaji Inusah Fuseini, cette nouvelle directive fournira aux entreprises BTP un descriptif détaillé des installations appartenant aux entreprises de télécommunications, afin qu'ils les maintiennent en bon état de fonctionnement lors de travaux.

Le directeur de la recherche et de la communication de la Chambre des Télécommunications du Ghana (CGT) s'est dit ravi de cette décision, trouvant l'idée « fantastique ».

Dans un contexte de passage au Tout Numérique au Ghana, c'était le devoir du gouvernement ghanéen de préconiser cette attention, dans un but de ne pas réduire à néant les efforts entamés par le pays et surtout, de limiter les coûts de réparations.

Dans un communiqué, le ministre des communications Edward Omane Boamah s'est montré rassurant quant aux efforts des dirigeants du pays de l'Afrique de l'Ouest dans la lutte pour la pérennisation des investissements. En sachant qu'en 2014, pas moins de 1370 coupures sont apparues sur le réseau.

source

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here