Fibre optique : 1600 km supplémentaires au Kenya

Fibre optique : 1600 km supplémentaires au Kenya

Le Kenya poursuit son avancée dans le numérique, avec l’allongement de 1600 km supplémentaires en fibre optique. Le raccordement se poursuivra avec le Soudan du Sud. 

Une liaison avec le Soudan du Sud

Le 10 février dernier, le secrétaire de cabinet du ministre des Technologies, de l’Information et de la Communication, Fred Matiang’i, annonçait le déploiement de 1600 km en plus du réseau en fibre optique déjà existant.

Selon Fred Matiang’i, « les Kenyans pourront accéder à l’Internet très haut débit et aurons un vrai gouvernement du 21ème siècle ». Grâce à ces nouvelles infrastructures, le gouvernement souhaite relier les chefs-lieux des Comtés et faciliter les transmissions entre les services publics et la population (actes de naissance, décès, cartes d’identités, etc.) parfois très éloignée des centres villes.

Les chantiers ont débuté il y a maintenant six ans, l’entreprise chinoise Huawei est chargée de sa construction, pour un coût total atteignant 65 millions de dolllars, financés par le gouvernement et un prêt de l’État chinois.

 

Par ailleurs, en janvier dernier, la ministre des télécoms du Soudan du Sud, Rebecca Joshua Okwaci, signait un accord avec le Kenya voisin, pour connecter les villes d’Eldoret (Kenya), à Juba, la capitale du Soudan du Sud, par fibre optique. « Nous sommes un pays situé à l’intérieur des terres, nous n’avons jamais eu un centimètre de fibre optique. Ce projet nous permettra d’avoir un moyen efficace de communication avec le reste du monde » conclue la ministre soudanaise.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here