Deux groupes de l’Internet africain s’allient pour développer leur réseau

Deux groupes de l’Internet africain s’allient pour développer leur réseau

Le groupe de télécoms sud-africain MTN et le fournisseur de connectivité Liquid Telecom viennent d’annoncer, lundi 24 août, la signature d’un partenariat dont l’objectif est l’extension de leur empreinte Internet en Afrique. Pour résumer chacune des deux compagnies aura accès au réseau fibre optique et sans fil de l’autre pour offrir ses services Internet dans les pays du continent où il est présent mais ne dispose pas d’assez d’infrastructures : un vrai accord gagnant-gagnant.

 

 

Un partenariat qui devrait satisfaire tout le monde

 

                Ce partenariat devrait permettre à Liquid Telecom d’offrir des solutions d’accès à internet dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, tandis que MTN pourra renforcer son offre en Afrique centrale et orientale.

 

« Nous avons une bonne réputation en Afrique de l’Est, Centrale et Australe, dans la fourniture de la large bande pour les entreprises. Chaque semaine nous avons installé cent nouveaux kilomètres de fibre optique. Mais nous avons décidé d’un partenariat en Afrique de l’Ouest pour pouvoir répondre immédiatement à la demande des consommateurs » explique Nic Rudnick, le président directeur général de Liquid Telecom.

 

Pour Elia Tsouros, responsable des ventes pour la branche services aux entreprises de MTN, l’accord avec Liquid Telecom permettra à l’opérateur sud-africain « d’améliorer nos offres en direction des opérateurs et des entreprises en Afrique, au Moyen-Orient ainsi qu’en Europe et d’offrir nos services au-delà de nos pays d’implantation ».

 

Ce que nous pouvons lire entre les lignes de cette déclaration est que Liquid Telecom va pouvoir faire son entrée sur les marchés MTN de plusieurs pays tels que le Bénin, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Ghana, la Guinée Bissau, la Côte-d’Ivoire, le Libéria, le Soudan, l’Afrique du Sud et le Swaziland. En ce qui concerne MTN, le groupe sud-africain aura pour sa part accès aux marchés Liquid Telecom de la République démocratique du Congo, de la Tanzanie et du Zimbabwe.

 

 

                Cet accord assez insolite dans ce secteur fournira un réseau fédérateur avec des connexions très haut débit d’entreprises et des services de données fixes. Pour les usagers c’est une vraie bonne nouvelle car ils pourront bénéficier d’une diversité dans les offres mais surtout d’une meilleure qualité de réseau. Pour les deux entreprises c’est aussi une très belle opération économiquement parlant. Encore une fois, tout le monde y gagne.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here