Algérie : une entreprise mixte pour mutualiser la fibre optique

Algérie : une entreprise mixte pour mutualiser la fibre optique

Le ministre algérien de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, a annoncé que plusieurs opérateurs allaient bientôt fusionner en une nouvelle entreprise mixte et mutualiser leurs potentiels en fibre optique.

Les opérateurs publics, Algérie télécom, Sonatrach, Sonelgaz, et peut-être aussi le secteur des chemins de fers, devraient prochainement créer une entreprise mixte.

Moussa Benhamadi, ministre des Technologies de l’information et de la communication (TIC) a expliqué que « ce groupe de sociétés publiques économiques aura la charge d’utiliser l’excédent en fibres optiques », et à rappeler que « la Sonelgaz a 12 000 kilomètres de fibre optiques, la Sonatrach à 3 à 4 000, la SNTF compte installer 5 000 kilomètres de fibres optiques. »

Le ministre a précisé que c’est cet excédent de fibres optiques « que nous voulons récupérer et le confier à cette société mixte et sera loué à tous les opérateurs publics et privés autorisés à exercer dans le service internet ou dans la téléphonie »

« Nous allons ouvrir son capital et la restructurer et lui confier cette mission de mutualisation de la capacité excédentaire de fibres optiques. C'est une 1e mission, la 2e action qui est importante : nous avons des secteurs forts utilisateurs de la fibre optique comme l'éducation, l'enseignement Supérieur, la santé, l'enseignement professionnel, nous devons créer un réseau dédié à cet ensemble de secteurs fortement équipés de haute technologie moderne », a déclaré M. Benhamadi.

« L'objectif une mutualisation de la ressource et donc une utilisation commune et il y aura une entité qui va gérer cette infrastructure sur le plan de son fonctionnement global », a-t-il conclu. Les règles de fonctionnement de cette nouvelle entreprise et son infrastructure devraient être opérationnel en 2013.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here